Ritualiser, Gérer, Piller : Rencontre autour des réouvertures de tombes et de la manipulation des ossements

Du mercredi 10 mai au vendredi 12 mai 2017
Poitiers

Inscriptions : onglet « Réservation » en bas de page

 

Après l’inhumation, l’intégrité de la sépulture peut être perturbée de multiples manières et notamment par l’intervention des vivants. En dépit du fait que la gestion de l’espace funéraire puisse souvent être responsable de ces bouleversements, elle n’est pas la seule raison poussant les hommes à remanier les sépultures. Selon les lieux, les périodes et les espaces d’inhumation, les motivations sont très diverses, sans qu’elles soient pour autant synonymes de destruction ou d’outrage. Les professionnels de l’archéologie sont, de ce fait, régulièrement confrontés à ces remaniements dont l’interprétation est souvent fortement dépendante des conditions de fouille, des méthodes appliquées à l’étude des tombes ainsi que des connaissances apportées par d’autres types de sources (sources écrites, iconographiques, ethnographiques …).

L’objectif de la 9ème Rencontre du GAAF,  qui se déroulera du 10 au 12 mai 2017 à Poitiers, est d’ouvrir les discussions sur les remaniements de sépultures en s’interrogeant sur les motivations des vivants et les moyens dont dispose l’archéologue pour parvenir à leur compréhension. Ce colloque se veut international et pluridisciplinaire de façon à confronter les expériences, les techniques d’observations et les interprétations qui en sont faites par les archéologues. La discussion s’articulera autour de trois sessions abordant chacune un type de réouverture sépulcrale, depuis la période préhistorique jusqu’à l’époque contemporaine. Ces types, sans être exclusifs les uns des autres, regroupent les grandes actions pouvant entrainer un remaniement de sépultures, à savoir : les actions autour de la gestion de l’espace funéraire, celles démontrant une volonté de pillage et donc de reprise du mobilier dans les structures et enfin les actions interprétées comme cultuelles, souvent complexes à identifier.

Session 1 : La gestion de l’espace funéraire

Session 2 : Le pillage des sépultures

Session 3 : Les pratiques cultuelles

Pour chacune de ces trois sessions, les communications seront axées autour de réflexions portant aussi bien sur des points méthodologiques, en précisant les outils et les observations nécessaires pour relever et analyser ces phénomènes, que sur l’apport de l’étude des réouvertures de sépultures dans la  compréhension des populations du passé et de leur rapport au mort.

Les posters privilégieront les études de cas de façon à accompagner les questionnements soulevés au cours des communications par des exemples précis.

L’appel à communications est clos. Les inscriptions sont ouvertes, uniquement via le lien disponible en bas de page, onglet « Réservation ».

Comité d'organisation : Astrid A. Noterman Mathilde Cervel

Comité scientifique : Frédéric Adam (Inrap, Archimède UMR 7044) Hélène Barrand-Emam (Antea-Archéologie, Archimède UMR 7044) Cécile Chapelain de Seréville-Niel (Craham UMR 6273) Fanny Chenal (Inrap, Archimède UMR 7044) Valérie Delattre (Inrap, ArTeHis UMR 6298) Stéphane Rottier (Pacea UMR 5199)

Contact organisation :

  • rencontre2017@gaaf-asso.fr

Réservation

Propulsé par HelloAsso